La technique au service de l’art:

Visite technique du Théâtre des Louvrais

La classe de 1ère année en BTS Systèmes Électroniques a visité le théâtre des Louvrais à Pontoise. Nous avons été accueillis par Monsieur Serge Guezennec, le directeur technique du théâtre des Louvrais.
La visite commence par le hall d’entrée dont l’architecture à été pensée pour que ce lieu d’accueil soit ouvert sur le quartier des Louvrais (quartier sensible de Pontoise). Cela permet aux riverains de considérer que la culture est à la portée de tous.
La particularité de ce hall permet au public de ne pas passer directement de la rue à la salle de spectacle mais de faire une pause afin de se conditionner pour une meilleur perception de ce qui l’attend dans la salle obscure, c’est un peu un « sas de décompression ».
Un écran vidéo permet aux retardataires de visionner la scène en attendant que l’hôtesse puisse les faire entrer. Pour ne pas déranger les spectateurs et les artistes, l’entrée des retardataires se fait par le haut, des places leur sont réservées sur le coté de la salle.

Après le hall d’entrée, nous pénétrons dans la salle de spectacle. Le théâtre à brulé en 2005 et a été partiellement reconstruit. Les architectes ont pris en compte les nouvelles réglementations des salles de spectacle mais ont aussi pris en compte l’évolution du matériel, à savoir:
• tous les sièges doivent être fixés afin de ne pas obstruer l’évacuation en cas d’incendie.
• la population ayant grandi, les sièges sont répartis sur une pente plus importante que dans les salles habituelles ce qui permet d’avoir une meilleure visibilité. Mais cela impose d’avoir des marches assez hautes. Elles sont dans la limite haute de la réglementation.
• la réglementation impose qu’en cas d’évacuation une personne n’ai pas à passer devant plus de 8 sièges sur une rangée sauf si le couloir est élargi. Aux Louvrais, les couloirs ont étés élargis, ce qui permet de passer de 16 à 25 sièges sur la rangée centrale. Ceci à l’avantage d’avoir une meilleur vue sur la scène en déplaçant les marches sur les cotés de la salle. Les places de coté restent les places les moins bonnes. Quelquefois elles sont retirées de la location si le spectacle est trop fermé (invisible depuis ces places).
• 12 places sont réservées pour les fauteuils roulants au premier rang..
• des boucles de fils de cuivres sont placées sous les sièges pour permettre aux personnes ayant des appareils auditifs d’avoir une meilleure réception par amplification du son.
• la ventilation est répartie sous chaque siège. Cela permet d’avoir moins de bruit et plus de confort (pas de courant d’air).
• des prises électrique et des prises RJ45 sont placées sur chaque rangée pour permettre de retransmettre les spectacles à l’extérieur du théâtre.
• les places les mieux placées (milieu de la salle) peuvent être utilisées par la régie pour la conception du spectacle. Les sièges y sont démontables et des prises électriques y ont été installées.

Nous poursuivons notre visite par la scène.
Explication des termes «coté cour» et «coté jardin»:
La cour est pour celui qui déclame des vers (acteur) «coté cœur» tandis que celui qui s’extasie devant la scène (spectateur) est porté au ciel et dit «Jésus (jardin à gauche) Christ» (cour à droite). Ces termes ne sont pas là pour faire joli, mais pour que tout le monde sache se repérer que l’on soit sur scène ou dans la salle.
Sur la scène tout doit être en noir pour qu’aucune lumière ne se réfléchisse involontairement et pour que le coté technique disparaisse afin de ne pas distraire le spectateur.

Nous montons … à suivre

Publicités